Fosse septique : Conseils, Informations et Devis

Une fosse septique ou une fosse toutes eaux est indispensable et même obligatoire lorsqu’un propriétaire n’a pas la possibilité de relier son habitation au système d’assainissement collectif, notamment à cause de son éloignement avec la station d’épuration la plus proche.

Sur ce site, je vous explique tout ce qu’il y a à savoir sur les fosses septiques, les différents types, leur fonctionnement, leur entretien, leur coût ou encore leur installation.

Obtenez maintenant 3 devis gratuitement pour votre fosse septique !

fosse septique tout savoir

Fonctionnement d’une fosse septique

Tout d’abord une fosse septique, c’est quoi ? C’est en fait un bac qui récupère via les canalisations de l’habitation, les eaux usées provenant de vos toilettes.

Cette fosse peut-être en béton ou en PVC, et d’une contenance variable.

En règle générale, elle est adaptée au nombre de personne habitant dans le foyer, et on compte 250 litres par habitant.

La fosse septique est toujours enterrée et donc invisible, elle ne viendra pas gâcher le décor de votre jardin.

Elle permet l’assainissement autonome d’une habitation.

En effet seulement 25 % des maisons personnelles sont reliées à un système collectif, et donc cette fosse septique assure le prétraitement, et la filtration de l’eau, afin de ne pas polluer l’environnement dans lequel elle sera rejetée.

Comment ça marche ?

Les eaux usées entrent dans la fosse.

Les solides sont séparés des liquides par décantation physique.

Rien de plus simple, Les solides les plus lourds, comme les matières organiques ainsi que le papier se déposent au fond de la fosse formant une boue.

Les solides ou les graisses plus légers restent en surface et c’est ce qu’on appelle l’écume.

Les solides sont alors digérés progressivement par les bactéries anaérobies, qui se développent dans des lieux où il n’y a pas d’oxygène.

Elles sont toujours présentes en quantité dans les eaux usées.

C’est ainsi que les solides se transforment en gaz et sont évacués par la ventilation.

L’eau, déjà plus claire, se déplace vers le champ d’épuration que l’on nomme également champs d’épandage qui permet un traitement par le sol.

Les bactéries que l’on retrouve dans le sol et les tranchées, absorbent la matière organique restante dans les eaux usées.

Enfin, l’eau est suffisamment propre pour être rejetée dans les sols sans risque pour l’environnement.

Les différents types de fosse septique

On trouve deux types de fosse septique, la fosse en plastique PVC et la fosse béton.

Elles ont toutes les deux des avantages et des inconvénients. On choisira donc le matériau de sa fosse en fonction de nos besoins et surtout du terrain sur lequel sera effectuée l’installation.

La cuve béton est généralement utilisée pour les habitations, ou les entreprises nécessitant un gros volume.

La fosse plastique sera plus adaptée pour les foyers de 3 ou 4 personnes.

Le béton est plus résistant à la pression et donc au mouvement de terrain, alors qu’il y a des risques d’écrasement pour une fosse plastique.

On préfère donc la première solution pour un sol peu stable.

Le plastique a toutefois de nombreuses qualité, l’installation est d’abord simplifiée, mais il résiste aussi mieux que le béton au gaz acide et donc à la corrosion.

L’étanchéité et également meilleure, et l’entretien sera plus simple.

Obtenez maintenant 3 devis gratuitement pour votre fosse septique !

Les avantages d’une fosse septique

  • Comme indiqué plus haut, elle remplace tout d’abord parfaitement un système d’assainissement collectif. C’est d’ailleurs l’unique méthode réellement efficace.
  • Elle traite les eaux usées de manière efficace, pour nous éviter des problèmes d’odeurs nauséabondes, tout en préservant nos nappes phréatiques.
  • Elle permet également une partie de l’épuration. Son fonctionnement est naturel et biologique.
  • Son installation nous permet d’être conforme aux différentes réglementation en vigueur.
  • Enfin, c’est un système solide et durable. Si l’installation est bien réalisée, elle doit durer entre 15 et 25 ans.
  • L’installation ou la réhabilitation d’une fosse septique vous donne la possibilité d’obtenir différentes aides et de subventions de l’état.
  • Une fosse septique ne fait pas appel à l’électricité, sauf dans le cas d’une pompe de relevage.

Prix d’une fosse septique

Les prix sont réellement très variables.

Ils dépendront de la qualité et des caractéristiques du terrain, de la taille de l’installation et des moyens nécessaires à la mise en œuvre.

Il est donc difficile de définir une moyenne de prix. Toutefois on peut dire que pour un foyer normal de 3 à 4 personnes, le montant total s’élèvera entre 3000 et 7000€.

Il faudra également prévoir des frais annexes.

Un diagnostic d’assainissement ainsi qu’une étude des sols sont obligatoires, en moyenne le coût total pour ces deux documents sera compris entre 200 et 600€.

Tous les 10 ans, la SPANC viendra effectuer un contrôle qui sera également à vos frais.

Le tarif est différent selon les installations, mais généralement le prix moyen sera de 150€ environ. Il y a toutefois de fortes disparités, et il peut monter jusqu’à 650€.

Enfin, il faudra entretenir votre fosse septique, en moyenne il faudra compter entre 150 et 300€ pour une vidange un curage et le contrôle de toutes les parties sensibles de l’installation.

Obtenez maintenant 3 devis gratuitement pour votre fosse septique !

Installation d’une fosse septique

Tout commence à la marie où il faudra se renseigner sur les normes communales en place.

Un dossier devra être rempli, c’est lui qui vous imposera l’étude des sols. Vous aurez alors une idée assez précise de l’installation que vous pourrez mettre en place.

Il faudra ensuite décider de l’emplacement.

Il n’y a pas vraiment de place pour l’esthétisme dans ce choix, la fosse ne sera de toute façon pas visible.

Il y a par contre des règles strictes à respecter, comme une distance de 5 mètres entre l’habitation et la fosse septique, 3 mètres entre l’installation et les limites de la propriété, ou encore l’interdiction de planter des arbres à proximité et de placer la fosse sous un stationnement ou une zone de circulation de véhicule.

Il y a ensuite plusieurs étapes à l’installation de la fosse septique.

On commencera toujours par son dimensionnement et on effectuera la travaux de terrassement adéquats.

Le trou doit être plus large que la fosse et laisser un espace de 20 à 30 cm de chaque côté de la cuve. Le fond du trou doit être parfaitement plane.

La fosse est ensuite placée au centre, parfaitement de niveau.

Vient alors l’étape du remblaiement avec un matériau sableux qui évitera une compression trop forte lors des mouvements du sol.

La mise en place des tuyaux se fait par la suite, puis viennent les regards qui seront toujours au niveau du sol, pour faciliter l’accès lors de la vidange.

L’installation d’une fosse septique s’opère toujours par un professionnel agréé.

Elle doit être posée à la perfection pour que son fonctionnement soit optimal.

Une fosse septique mal installée fonctionnera moins bien et risque de causer des problèmes de conforts.

Elle sera également plus coûteuse en entretien, il faut donc bien choisir l’entreprise qui effectuera les travaux.

L’entretien d’une fosse septique

Il passe d’abord par des habitudes quotidiennes à instaurer au sein de l’habitation.

Il ne faut pas jeter de produits toxiques à l’intérieur, ni de médicaments périmés.

Il risque d’altérer le fonctionnement biologique de l’installation et donc son efficacité.

Idem pour le papier de mauvaise qualité qui est trop long à se décomposer.

Ensuite tout est question de contrôle.

Il faudra vérifier tous les 6 mois environ le niveau de dépôt à l’intérieur de la fosse.

L’épaisseur du dépôt ne doit jamais dépasser deux tiers du volume total de la cuve. Généralement une vidange est a effectuer lorsqu’elle est rempli à 50 %.

Pour la partie plus technique a effectuer soi-même, le propriétaire doit vérifier le dégrilleur à l’entrée de la station.

Il empêche les trop gros éléments solides non-dégradables de rejoindre la fosse.

Il arrive qu’il soit obstrué. Un simple contrôle tous les 3 mois est suffisant.

Idem au bout de la chaîne avec le préfiltre.

Il empêche des élément solides de s’échapper et de venir colmater la filière de traitement à la sortie de la fosse septique.

Un contrôle et parfois un nettoyage tous les 6 mois est à effectuer. Obtenez maintenant 3 devis gratuitement pour votre fosse septique !

Vidange de la fosse septique

La vidange d’une fosse septique s’effectue toujours par un professionnel certifié.

Il faut évidemment le matériel nécessaire à cette tâche, dont un camion spécifiquement adapté.

C’est donc le vidangeur agréé par la préfecture ou bien un employé du SPANC qui viendra assurer l’opération.

Une vidange doit être effectué lorsque le dépôt dans votre cuve atteint entre 50 et 70 % du volume total de la fosse.

Généralement l’intervention a lieu tous les 3 à 4 ans. Votre mairie peut tout de même vous imposer une vidange plus régulière, il faudra se renseigner.

Le préfiltre et le dégrilleur seront vérifiés, la fosse sera vidée tout en conservant une partie du dépôt nécessaire à son bon fonctionnement.

La fosse septique sera rapidement remise en eau pour éviter toute compression du sol sur la fosse.

Une fois la vidange terminée, le vidangeur vous remettra un bordereau qui prouvera le bon entretien de la fosse pour un prochain contrôle de la SPANC.

Le bordereau contient tout un tas d’information, comme le nom de l’entreprise ou du vidangeur, la quantité de matière pompée, ou encore le lieu où elles seront détruite.

C’est un document à conserver.

La fosse septique toutes eaux

C’est en réalité l’unique possibilité actuelle.

La fosse septique traditionnelle n’est plus installée et est d’ailleurs interdite.

On opte donc pour une fosse toutes eaux, qui permet de recueillir l’ensemble des eaux usées d’une habitation et pas seulement les eaux-vannes provenant de vos toilettes.

Elle est plus volumineuse et il faut compter 1000 litres, soit 1 m³ par habitant.

Comme pour la fosse septique, on trouve des fosses toutes eaux en béton ou en PVC, et les avantages ainsi que les inconvénients sont exactement les mêmes.

En réalité, même si aujourd’hui on parle toujours de « fosse septique », il s’agit désormais toujours d’une fosse toutes eaux.

L’installation est quasi identique, l’entretien également, seul un bac à graisse devra être vidanger un peu plus régulièrement.

Obtenez maintenant 3 devis gratuitement pour votre fosse septique !

Devis Fosse septique

Obtenir 3 devis gratuitement & sans engagement


Cliquez ici